“JEŽÍŠ VYSTOUPIL NA HORU, ABY SE O SAMOTĚ MODLIL.”

L’EXPERIENCE D’IGNACE DE LOYOLA

Ignace naît en 1491 d’une famille de la noblesse basque espagnole. Éduqué à la cour comme page, il se consacre peu à peu au métier des armes. Il dira de lui-même que sa vie était alors « adonnée aux vanités » du monde. Lors d’une bataille en Navarre à Pampelune, un boulet lui brise la jambe. Immobilisé pendant plusieurs mois, sa longue convalescence lui permet de lire. Ignace alterne lectures pieuses et rêveries chevaleresques ; lorsqu’il s’adonne, à la lecture d’une vie du Christ ou d’un recueil de vies de saints, il est pris d’un désir fort de les imiter pour la gloire de Dieu. Cependant, des pensées mondaines se présentent aussi à lui ! Il note alors que la lecture d’exploits mondains lui procurent une joie éphémère, le laissent sec et mécontent par la suite, alors que les pensées d’imiter le Christ le laissent dans une consolation durable et profonde et joyeuse. Il découvre ce qu’il appellera les motions ou mouvement intérieurs de l’âme, et comment le Bon Esprit ou le mauvais esprit nous conduisent.,C’est ainsi que naît l’expérience spirituelle d’Ignace de Loyola.
Sitôt rétabli, il s’enfuit du château familial pour chercher Dieu encore plus profondément, dans la solitude. La grotte de Manrèse, où il va vivre quelques mois en ermite, est le lieu d’une expérience spirituelle très forte. Ignace annote toutes ses expériences sur un cahier et relit comment Dieu le conduit.
Dès lors, Ignace ne cessera d’affiner son discernement des esprits, sa manière de prier et méditer, de relire son histoire, afin de mieux ajuster sa vie au Christ. De son expérience, naitront les Exercices Spirituels.

Le but d’Ignace dans les exercices est donc d’aider le retraitants à approfondir sa relation au Christ “afin de mieux l’aimer et de mieux le suivre” (ES, n°104), et de progresser sur le chemin de la liberté intérieure

Par ce mot d’Exercices spirituels, on entend toute manière d’examiner sa conscience, de méditer, de contempler, de prier vocalement et mentalement, et d’autres opérations spirituelles… De même, en effet, que se promener, marcher et courir sont des exercices corporels, de même on appelle Exercices spirituels toute manière de préparer et de disposer l’âme pour écarter de soi tous les attachements désordonnés et, après les avoir écartés, pour chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie en vue du salut de son âme.

Exercices spirituels §1